St Fidele, un petit village perdu dans le temps

Un petit village qui en 1938 était habité par 120 familles, familles qui avaient suivi la première arrivée vers 1830-31, celle de Mr. François Grégoire et de Madeleine Garon, venue de la Beauce.

En date de sa fermeture on y compte 6 familles seulement.

Un beau petit village, tranquille, pictoresque, formé de gens pauvres mais heureux, se satisfaisant de peu. Mais notre cher gouvernement ne veux plus faire l'entretien de la route alors on vide le village.

Aujourd'hui il ne reste que le cimetière comme preuve qu'un jour il y avait des cloches d'église qui sonnaient ici, il y avait des rires et pleurs d'enfants, des parents qui se cassaient les reins à gagner la vie pour leur famille, des chevaux qui menaient les gens à leur but l'été et le moteur des "snow" qui se faisaient entendre l'hiver, il y avait de la musique qui jouait à la patinoire, Mr Rioux et Mr Bujold derrière leur comptoir au magasin, un petit bureau de poste de rien, des arbres qui tombaient sous la hache des hommes, les galettes qui cuisaient dans les fours des femmes et de belle lignée de linge battaient au vent.

Mais aujourd'hui le village n'a que des fantomes qui s'y promennent silencieusement la nuit, à moins qu'il y ai des Retrouvailes. Ah! il ne faut surtout pas oublier, les ramasseurs de fraises et de pommes, les chasseurs, les abatteurs de bois en gros qui détruisent les forests, les gros camions qui sortent ce bois en détruisant les chemins.

Mon pauvre St Fidele avec tes chemins troués et tes montagnes une fois si belle maintenant dénudées.

SVP Prenez le temps de vous assoir un instant et signer notre livre de visiteurs,
laissez nous vos commentaires et faite connaitre le site.
Signez le livre de visiteurs Visionez le livre de visiteurs

Les entrées du vieux livre de visiteurs
















Site conçu par Irene Doyle, le 1er avril, 2005, tous droits réservés